L'activité Immobilère de l'agence
25 Nov

Quelles sont les conditions pour acheter une maison à Montmorency ?

Vous souhaitez acheter une maison à Montmorency ? Alors, les conditions d’accès sont-elles toujours intéressantes ? La réponse est oui. Et pour cause : nn novembre, les courtiers en crédit immobilier n’ont constaté que peu de mouvements sur les taux… Vousfinancer observe ainsi des taux moyens stables en novembre à 1,45 % sur 15 ans, 1,65 % sur 20 ans et 1,85 % sur 25 ans. Finalement, avec les récentes baisses, les taux de crédit n’ont que faiblement augmenté par rapport au début de l’année 2017, de l’ordre de 0,10 % seulement, et de 0,25 % depuis le point le plus bas de novembre 2016

Un retour de la demande depuis fin septembre !
Après un premier trimestre record et un premier semestre globalement dynamique, depuis l’été, la demande de crédit était en forte baisse. Toutefois, dès fin septembre, l’annonce du plan Logement du gouvernement a mis fin à l’attentisme des emprunteurs qui espéraient avoir davantage de visibilité sur la politique fiscale du gouvernement et l’évolution des dispositifs d’aide au logement existants. La demande de crédit ressort ainsi en hausse de 15 % en octobre par rapport au mois de septembre 2017. « Beaucoup de professionnels ont perçu cette reprise de l’activité ces dernières semaines, analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.com. Même s’il reste encore des incertitudes sur l’application de certaines mesures, l’annonce du plan logement et la prolongation durant 4 ans du prêt à taux zéro comme du dispositif Pinel ont rassuré à la fois les primo-accédants et les investisseurs. Le contexte de taux bas, combiné à une hausse des prix plus marquée, conduit également les emprunteurs à ne pas trop attendre pour réaliser leur projet immobilier. »

Les derniers jours pour profiter du prêt à taux zéro version 2017
Si le PTZ est prolongé jusqu’en 2021, il est toutefois modifié. Les zones tendues (A, Abis et B1) ne pourront plus en bénéficier dans l’ancien dès le 1er janvier 2018. À l’inverse, les zones B2 et C pourront, en plus du PTZ dans l’ancien, continuer à bénéficier du PTZ dans le neuf pendant deux ans, mais avec des montants limités à 20 % du coût total de l’opération, contre 40 % actuellement.

O.D. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée