L'activité Immobilère de l'agence
12 Jan

Votre agence immobilière d’Enghien-les-Bains fait le point ceux qui veulent acheter au SMIC !

Les emprunteurs gagnant le SMIC ont la nécessité d’emprunter sur des durées supérieures à 25 ans afin de maximiser leur capacité d’emprunt pour acheter une surface suffisante dans laquelle vivre. Et si certaines banques acceptaient encore l’année dernière de dépasser les 33 % d’endettement tout en veillant au saut de charge, c’est-à-dire le surplus qu’il faut verser par rapport à son loyer pour rembourser son prêt, et au reste à vivre, ce qu’il reste une fois toutes les charges courantes déduites du salaire, elles ne sont plus enclines en ce début d’année à le faire pour ces profils considérés comme risqués.

Récemment, chez un courtier, deux dossiers d’emprunteurs au SMIC ont été refusés. Ceux qui ne peuvent aujourd’hui plus emprunter sont par exemple des jeunes logés à titre gratuit qui n’ont pas fait d’effort d’épargne mensuel, car il y a un risque qu’ils ne puissent pas rembourser leur crédit, ou des locataires, mais avec une épargne de précaution inférieure à 2 mois de salaires. En outre les banques sont attentives aux secteurs d’activité et veulent s’assurer de la stabilité professionnelle. Des secteurs comme l’entretien de surfaces commerciales ou la restauration sont considérés comme risqués.

« Aujourd’hui le nombre de banques acceptant de financer des emprunteurs au SMIC a diminué, car certaines ne veulent plus financer des prêts inférieurs à 150 000 € ou 200 000 €. Celles qui acceptent privilégient les couples, car cela double les revenus et demandent un minimum d’apport personnel et idéalement une épargne résiduelle après opération pour sécuriser le paiement des charges supplémentaires comme la taxe foncière, les charges de copropriété, etc. », explique Sandrine Allonier, de Vousfinancer.

Exemple de dossiers avec des revenus modestes financés fin 2019
• Financement d’un jeune couple bénéficiant de la prime d’activité, revenus : 2800 € nets/mois, prêt de 265 000 € à 1,66 % sur 30 ans avec 30 000 € d’apport personnel (agence de Villefranche-sur-Saône)
• Couple, 2 496 € net/mois, projet acquisition + travaux pour 280 000 €, avec un apport de 40 000 € et 55 000 € d’épargne résiduelle après projet. Taux sur 25 ans = 1,21 %. Endettement après projet = 39 % (agence de Laval)

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée